Categories
Women in Tech

Women's Information Service in DRC

New activism, new hope

Imagine a country where 400 women and girls are raped everyday, where they have to walk sometimes 9 km to find the first health center and where after all, they will have to pay to have access to the basic treatment they deserve for the most cruel and brutal sexual violence done to them.

Imagine again that they will have to find a plausible reason to hide while they have to travel so far and for so long on foot to the next village which is not the next district.

This is the life of many women and girls in DRC.

They are the innocent victims of armed conflicts that have taken place since 1995. Those who are supposed to protect them, police and the army, are also among the perpetrators.

Not taking a seat while these horrible crimes are being made, we young women of a feminist organization, few of us moved by the  passion for technology but the majority sharing the destiny of our survivors sisters, we have decided to come together with others women activists from Zimbabwe to set up a information service using mobile phones to give the basic information so crucial to those who survive rape, sexual enslavement when forcibly constricted in armed groups, and domestic violence so that they can know what to do next.

We help also those who feel threatened because they want to speak out and we also provide psychological advice in more then 7 local languages for those who want it, using Skype, one of the most common voice over IP applications.

The Internet helps us to access affordable communications when it is not free. With this project, we are happy to have been part of this new activism and we endeavor to continue.

[French]

Nouveau militantisme, nouvel espoir

Imaginez un pays où 400 femmes et filles sont violées chaque jour, où elles doivent parfois  marcher sur 9 Km pour trouver le premier centre de santé et où, après tout, elles doivent payer pour avoir accès aux soins les plus basiques qu’elless méritent pourtant pour avoir survecu a l’une des formes les plus cruels et brutales de violence sexuelle.
Imaginez encore une fois qu’elles auront à trouver une raison plausible pour cacher, pourquoi elles ont du voyager, tres souvent a pieds, aussi loin et aussi longtemps jusqu’au prochain village  quand ce n’est pas  le  prochain district.

C’est la vie de nombreuses femmes et filles en Republique democratiue du Congo.

Elles sont les victimes innocentes des conflits armés qui ont lieu depuis 1995. Ceux qui sont censés les protéger, la police et l’armée sont aussi parmi ceux qui les violent.

Pour ne pas rester assise, lorsque ces crimes horribles se font, nous, les jeunes femmes d’une organisation féministe, certaines d’entre nous mues par la passion pour la technologie, mais la grande majorité partageant le destin de nos sœurs survivantes, nous avons décidé de nous mettre ensemble avec d’autres femmes militantes du Zimbabwe pour mettre en place un service d’informations  utilisant le téléphone portable pour partager une information de base, mais si importante pour celles qui survivent au viol, l’esclavage sexuel quant elles sont enrôlées de force dans les groupes armés et les violences domestiques afin qu’elles puissent savoir ce qu’il faut faire ensuite.

Nous aidons aussi celles qui se sentent menacées parce qu’elles veulent le dénoncer et nous offrons aussi de l’aide psychologique en ligne et cela dans plus de 7 langues locales pour celles qui le veulent, en utilisant Skype, l’une applications les plus courantes de voix sur Internet (VOip).

Internet nous permet d’accéder aux communications à prix abordable quand il n’est pas gratuit. Avec ce projet, nous sommes heureux d’avoir fait partie de ce nouveau militantisme et nous promettons de continuer.

Posted: 18 April 2011 by mukuku